La beauté sans cruauté – Marie-Noël Gingras

Lorsque j’ai lu le résumé de l’éditeur, je me suis dit : « Oh ! Petit guide confrontant en vue ! »   Je vous mets en contexte. Si les gens me connaissent principalement comme militante du milieu de l’autisme, à la base, je suis diplômée en commercialisation de la mode. Avant d’être emportée par le tourbillon de l’autisme de ma fille, il y a huit ans, je travaillais dans un bureau d’achats dans l’industrie de la mode. Les dernières tendances, une nouvelle collection de vêtements chaque saison et une mention dans mon contrat de travail que le maquillage est une obligation lors des rencontres dans le cadre de mon travail, c’est de là que je viens ! Suis-je le public cible que l’auteure du blogue Sans Cruauté souhaite conscientiser avec la publication de La beauté sans cruauté ? Probablement un peu plus coriace que les gens en général en raison de mon passé professionnel. Pourtant, le petit dernier des éditions Trécarré passe le test.