L’enfant mascara de Simon Boulerice

Description de l’éditeur :

L’enfant mascara est une histoire d’amour à sens unique, comme on en voit partout, dans toutes les écoles secondaires. À cette différence qu’elle se conclut de manière particulièrement tragique. Inspiré par des faits réels qui se sont déroulés dans la ville d’Oxnard, en Californie, Simon Boulerice transpose dans la fiction l’un des meurtres homophobes, voire transphobes, les plus violents à s’être produits aux États-Unis, tout en rendant hommage à Larry/Leticia, un être rempli de désir, d’éclat et d’arrogance, dont la vie n’aura été que fulgurance.

Un roman unique, traversé par la profonde empathie de son auteur.

Ma critique :

Je m’intéresse beaucoup à la différence. Tout ce qui demande que l’on conscientise m’interpelle. J’aime que l’on me raconte la différence, comment les gens la vivent ainsi que ce par quoi ils sont passés. L’être humain me fascine par sa diversité.

Il est encore plus agréable de découvrir la ligne de pensée, la différence, lorsque la plume est magnifique et que l’histoire est passionnante. Je l’avoue, j’ai un gros faible pour le travail de Simon Boulerice. L’enfant mascara ne m’a pas déçue, il m’a épatée.

Josiane Stratis, cofondatrice et co-auteure des blogues et livres Ton petit look, a décrit L’enfant mascara de Simon Boulerice comme une lecture qui devrait être obligatoire pour les élèves du secondaire. Je vais exactement dans le même sens qu’elle. Ce livre devrait être une lecture obligatoire pour favoriser la compréhension, mais aussi pour encourager les discussions. Larry/Leticia, est assumé(e), fier/fière, mais qu’en est-il de ces jeunes qui se questionnent et vivent dans la peur d’aborder ce sujet avec leurs amis et leur famille, par crainte de leur réaction et d’un éventuel rejet ? Ce livre est la parfaite entrée en matière.

L’enfant mascara ferait sans aucun doute la différence dans la vie de ces jeunes qui se questionnent et également dans celle de leurs camarades.

Un livre qui se lit facilement en une soirée malgré la tragédie, la lourdeur du quotidien du personnage principal et les enjeux car les défis sont bien décrits et la compréhension est simple.

Vous souhaitez lire ce livre ? Veuillez cliquer sur l’image pour le commander :

st-therese

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s