Le club des joyeuses divorcées de Évelyne Gauthier

Le résumé d’éditeur :

Pour Marie-Claude, Rebecca, Julia et Claire, la vie ne s’arrête jamais. Elles sont mères accomplies, femmes d’affaires, citoyennes engagées et amies fidèles. Entre les lessives, l’épicerie à faire, les manucures, les soirées pour célibataires, la gestion des vacances scolaires, les légumes à mettre en conserve et les anniversaires, il n’y a pas de temps morts!

Claire est esthéticienne; douce et timide, elle manque de confiance en elle. Marie-Claude est adjointe à la rédaction d’un grand quotidien; exubérante et torride en amour, elle est la mère de trois rejetons d’un ex devenu grano. Julia est l’aînée du groupe; propriétaire d’une galerie d’art, elle est une source intarissable de bons conseils pour ses amies et enfants. Finalement, Rébecca est colorée et prompte, elle est graphiste et élève seule son jeune garçon. Un vendredi soir par mois, les quatre copines mettent de côté les obligations quotidiennes pour se retrouver chez Julia et jouer de la musique; elles deviennent les Fuzzy Bunnies!

Qui a dit que divorce devait rimer avec tristesse?

Ma critique :

Je résumerais le petit dernier de Evelyne Gauthier comme un vrai bon roman. Non seulement pour l’histoire, mais pour la plume. Ce que je reproche généralement aux «romans féminins» est le manque de style de l’auteure. Ce n’est pas le cas du livre Le club des joyeuses divorcées. De plus, j’aurai bientôt trente-cinq ans, j’ai été une grande adepte des livres de type «chick lit», mais je me laisse moins tenter par ce style maintenant car j’ai souvent l’impression que ça tourne en rond, que c’est du pareil au même. Encore une fois, Evelyne Gauthier se démarque avec ses personnages plus matures, une histoire qui se tient et qui est captivante jusqu’à la fin. Et que dire du concept de mettre en annexe la liste de pièces musicales qui accompagnent le rythme du roman ? Excellente idée ! Cette attention de l’auteure m’a permis d’apprécier davantage ma lecture. Lecture qui, malgré les 425 pages que compte ce roman, s’est faite relativement rapidement en raison de la qualité de ce dernier. Je me suis couchée tard, très tard ! J’ai recommandé ce livre à des amies âgées entre 30 et 40 ans, nouvellement séparées/divorcées et elles ont grandement apprécié leur lecture. Pour celles qui, chaque année , voient venir la Saint-Valentin d’un mauvais œil, offrez-vous ce livre. Vous passerez une très belle soirée, j’en suis certaine !

Vous souhaitez lire ce livre ? Veuillez cliquer sur l’image pour le commander :

st-therese

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s